Le CPF pour les dirigeants de PME

Les dirigeants des PME peuvent désormais grâce au CPF être accompagnés, conseillés, se voir proposer des formations pertinentes pour lui ainsi que ses salariés, afin d’utiliser au mieux ce dispositif.

En effet, le CPF est un dispositif qui permet aux dirigeants et aux salariés d’avancer vers un objectif commun et, qui dit objectif commun, dit plus d’échanges nécessaires entre les deux parties. L’accord prévoit un entretien professionnel obligatoire tous les 2 ans, distinct de l’entretien d’évaluation, afin d’envisager l’évolution professionnelle de chaque salarié en termes de qualification et d’emploi. A cela, viendra se rajouter un relevé de son parcours professionnel tous les six ans.

Dans les entreprises de plus de 50 salariés, le CPF sera abondé de 100h et l’employeur versera à l’OPCA une compensation financière si pendant ces six ans, le salarié n’a pas bénéficié de deux de ces trois mesures : action de formation, progression salariale ou professionnelle, obtention d’éléments de certification.

Pour ne pas rompre la dynamique de cet accord et pour favoriser son appropriation par les dirigeants de PME, plusieurs mesures d’accompagnement ont été envisagées. Et ce en parallèle des OPCA qui auront un rôle à jouer auprès des PME qui ne disposent pas toujours d’un service formation. L’objectif : accompagner, conseiller et aider les entreprises à bien utiliser ce nouveau dispositif, en proposant des formations pertinentes et incitatives pour l’employeur et les salariés. C’est bien là tout l’enjeu et l’intérêt du CPF pour les dirigeants d’entreprises et tout particulièrement les dirigeants des PME qui représentent environ 99% des entreprises françaises.