Le CPF pour les entreprises

Le CPF se présente comme un réel progrès pour les entreprises, en allégeant les contraintes de l’employeur ainsi qu’en renforçant leur compétitivité à l’aide d’une gestion des compétences et des carrières simplifiée.
 
En effet, le CPF assurera pour les entreprises :
 
• Des contraintes allégées : l’entreprise investira pour les compétences de ses salariés en construisant, par le dialogue social, un plan de formation qui ne sera plus soumis à une obligation légale de 0,9% de sa masse salariale (les entreprises dépensent en réalité davantage que l’obligation légale définie, 2% en moyenne).
 
• La possibilité de faire appel au compte personnel du salarié, par la négociation, pour recourir à une formation. Chaque salarié pourra ainsi apporter des connaissances supplémentaires et devenir force de proposition

• Un paysage de la collecte simplifié et un seul et unique taux de 1% créé pour solde de toutes les obligations de formation (autres que le plan de formation).

• Un levier de compétitivité pour l’entreprise, du fait du développement accru des connaissances et des qualifications des salariés ainsi que de l’évolution des compétences en fonction du contexte et des besoins des entreprises.

• Le pourcentage légal de la masse salariale à reverser est adapté à la taille de l’entreprise, il représentera exceptionnellement 0,55% du montant des rémunérations versées pendant l’année pour les entreprises de moins de 10 salariés.

• La responsabilité de l’employeur est accrue car il est désormais obligé de former ses employés tout en n’étant plus obligé de payer le formations.